Marseille : Bouygues TP et Rudy Ricciotti vont réaliser les ponts du BUS

La Métropole Aix-Marseille-Provence vient de confier au groupement piloté par Bouygues TP et Rudy Ricciotti le soin de réaliser les deux ponts sur l’Huveaune du futur boulevard urbain sud (BUS).

A Vinci les tranchées couvertes, à Bouygues les ponts. Un an après l’attribution au groupe Vinci Construction du marché des tranchées couvertes* du boulevard urbain sud (BUS), le groupement piloté par Bouygues Travaux Publics (Aix-en-Provence) et Rudy Ricciotti (Bandol) vient de se voir confier la réalisation des deux ponts sur l’Huveaune de cet axe appelé à désenclaver les quartiers sud de Marseille.

En partenariat avec l’agence d’architecture et de paysagiste STOA (Marseille) et les sociétés d’ingénierie Setec TPI (Paris) et Lamoureux & Ricciotti (Bandol), le groupe de construction et le starchitecte sont les lauréats du marché de conception-réalisation lancé par la Métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) pour la construction de deux ouvrages d’art destiné au franchissement du cours d’eau sur le tronçon le plus septentrional du BUS, dans le quartier de Saint-Loup, entre la rue Verdillon (10e) et l’échangeur Florian (10e), noeud qui relie la rocade L2 et l’autoroute A 50 et, demain, le BUS.

Dénués de pile intermédiaire, ces deux ouvrages d’art d’une portée d’une centaine de mètres linéaires seront aménagés dans le lit de l’Huveaune. Les travaux devraient démarrer au début de l’année 2019 pour une durée de deux ans. Le montant du marché s’élève à 12,671 millions d’euros HT.

Un chantier en six tranches

En gestation depuis près d’un demi-siècle, le BUS est un axe de 8,5 km de long destiné à désenclaver les quartiers sud de la cité phocéenne (200 000 habitants, 90 000 emplois) en les reliant au réseau autoroutier (A50) et à la L2, la rocade de contournement de l’est et du nord de l’agglomération, dont la mise service est prévue cet automne, 25 ans après le premier coup de pioche ! Le projet consiste à réaliser un boulevard urbain multimodal (2X2 voies ou 2X1 voie selon les secteurs) accessible à différents modes de transports : piétons, vélos, voitures et bus à haut niveau de service.

Depuis 2001, seul un tronçon d’environ 600 mètres est en service près du littoral, entre la Pointe Rouge et la traverse Parangon (8e). La poursuite des travaux a longtemps buté sur les problèmes de financement.

Engagé à la fin de l’année 2017, le chantier désormais piloté par la métropole AMP se déroule en six tranches jusqu’à la fin de l’année 2022 de l’échangeur Florian (10e) à la traverse Parangon (8e). Le montant de l’investissement est estimé à près de 290 millions d’euros HT.

* Le marché confié en juillet 2017 à plusieurs filiales de Vinci se monte à 70 M€ HT.

 

Perpective Agence Rudy Ricciotti